En vert et contre tout

In Huracán STO, Lamborghini, Mark Jenkinson, Movies
Scroll this

Mark Jenkinson a depuis un bon bout de temps un rond de serviette gravé à son nom sur ce blog. Il faut dire que ses réalisations sont toujours filmées à la perfection, et qu’il fait partie de ces réalisateurs dont la passion pour l’automobile en mouvement se voit immédiatement : sa caméra est toujours là on aurait envie de la mettre si on savait comment faire, ses angles, ses lumières, ses mouvements sont toujours pertinents, précis, son montage se trouve à la juste mesure entre la possibilité de voir les objets en mouvement, et la restitution du mouvement qui empêche justement de les voir distinctement.

Je n’avais pas partagé ce film, réalisé il y a quelques mois pour le lancement de la Lamborghini Huracán STO, acronyme de Super Trofeo Omologata, soit une version homologuée pour la route de la Super Trofeo qui court dans le championnat monotype intitulé, tout simplement, le Lamborghini Super Trofeo.

Deux pilotes Lambo ont participé à ce film alternant scènes nocturnes et brusques illuminations diurnes, Jeroen Mul et Giacomo Altoè. Le résultat est tellurique, urgent, cataclysmique. On oscille entre effroi et émerveillement. Ca ressemble fort à la recette de ce cocktail esthétique qu’on appelle la fascination.

Please follow and like us:

Submit a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Une envie d'encourager ce blog ? Faites-en la promotion !

Follow by Email
LinkedIn
LinkedIn
Share
Instagram