Pick up

In Advertising, Art
Scroll this

Un même phénomène s’empare de tous les grands événements médiatisés aux USA : on peut considérer que les publicités qui les ponctuent valent au moins autant le détour que l’événement lui-même. On connaissait le principe sur le Superball. On le découvre sur les Golden Globes, ce qui nous vaut ce pur moment de jouissance automobilofictionnescocinéphilique, puisque Walmart nous « offre » une belle brochette de véhicules tout droit sortis des fantasmes, rêves et souvenirs de la pop culture. Ca va de Batman aux Transformers en passant par Scoubidou et K2000. 

Inutile d’en dire plus, ça se déguste tellement au premier degré qu’on en perd tout esprit critique envers la marque qui nous attrape sans son piège, parce qu’elle sait trop bien par où nous prendre : 


 

Submit a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *